Accueil arrow Première partie arrow 5 De l’argot des bouchers

5 De l’argot des bouchers Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Au cours de mes recherches, j’ai découvert dans Vie et Langage , revue mensuelle publiée par Larousse dans les années 50, un article intéressant, publié sous la plume de Thomas La Nive. Ce spécialiste du langage écrivait notamment :
"Qu’est-ce que le loucherbem ?
"Comme son nom l’indique, c’est l’argot des bouchers de La Villette… En effet, loucherbem (prononcez louchébèm ) signifie précisément "boucher" dans le jargon - le largonji - parlé aux Abattoirs…
"Si vous examinez de près ces mots de loucherbem et de largonji, en les comparant à boucher et à jargon, vous percevez tout de suite le procédé de "fabrication" : on prend la consonne initiale du mot, b, j, et on la rejette à la fin : oucherb, argonj. Ensuite, on substitue à l’initiale déplacée la consonne l : loucherb, largonj. Enfin, on ajoute en queue de mot une finale quelconque, ici -em, -i, ailleurs -é, -oque, -ingue, etc.
"Curieux argot et qui semble à première vue bien compliqué et artificiel.

 

afficher le dossier complet (fichier pdf)

Image

Image