Accueil arrow Deuxième partie arrow 1 La cheville à la Belle Époque

1 La cheville à la Belle Époque Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Lorsqu’on étudie la Belle Époque, on constate très rapidement que l’image idéalisée que nous ont transmise nombre de contemporains est fort différente de celle que nous impose l’histoire.
Certains n’ont vu dans la Belle Époque que sa surface brillante, le Paris luxueux des quartiers de l’ouest, la Chaussée d’Antin, les champs de course d’Auteuil et de Longchamp, Maxim’s, le Paris de Boni de Castellane, le Paris où se presse le "monde" la ville des théâtres et des cafés-concerts…
Les historiens ont une autre vision de cette période. La Belle Époque c’est aussi la Grande Dépression des années 1882-1896, ce sont toutes les crises sociales qui l’ont traversée, c’est l’agriculture constamment en crise de 1880 à 1899, le phylloxéra qui ravage les plants, les prix des céréales constamment en baisse…

 

afficher le dossier complet (fichier pdf)