6 De la mentalité et du comportement des chevillards

 

 

Comment ne pas penser aux "Caractères" de La Bruyère lorsqu’on lit "Boucher qui es-tu ? où vas-tu ?" et qu’on découvre le portrait du boucher qu’a brossé Georges Chaudieu, il y a un peu plus d’un quart de siècle.
Le moins qu’on puisse dire, c’est que le regard qu’il porte sur l’étalier est sans indulgence :
"Parfois propriétaire et locataire à la fois, il défend avec autant d’âpreté l’une ou l’autre des positions, selon l’occasion.
"Il aime le progrès, mais il s’adapte lentement, il aime savoir ce qu’une machine nouvelle, ce qu’une transformation de son établissement lui apporteront d’avantages et pour cela il attend que le voisin essuie les plâtres.
"Il aime la paysannerie dont souvent il est issu, mais cependant il n’est pas toujours d’accord avec ses membres. Pourtant ils chassent ensemble.
afficher le dossier complet (fichier pdf)
Le marché aux bestiaux